Tel : 04 42 18 54 64

Vaccinations pendant la grossesse

Les vaccinations recommandées avant la grossesse

Les vaccinations contre la rubéole, la rougeole, les oreillons , la coqueluche et la varicelle protègent les femmes et permettent de transmettre des anticorps maternels au nourrisson en attendant qu’il ait atteint un âge lui permettant d’être vacciné.

Vaccination contre la rougeole, les oreillons, la rubéole (ROR)

Contracter une de ces infections pendant la grossesse peut entraîner, chez la femme enceinte, des infections graves (pneumonies rougeoleuses), fausses couches (oreillons, rubéole) et chez l’enfant , des complications neurologiques sévères, cécité, surdité et retard mental.

RECOMMANDATIONS

Toute personne née depuis 1980 doit avoir reçu deux doses de vaccin ROR. Le vaccin ROR est un vaccin vivant atténué ; un délai d’au moins deux mois est nécessaire entre la vaccination et le début de grossesse dans les deux mois suivant la vaccination.

Cependant, aucune vaccination réalisée par mégarde chez une femme enceinte ne justifie d’interruption médicale de grossesse.

 

Vaccination contre la coqueluche

La coqueluche reste une des premières causes de décès par infection bactérienne communautaire chez le nourrisson de moins de 3 mois. Dans la majorité des cas, la personne à l’origine de la contamination est un parent.

 RECOMMANDATIONS

Le vaccin contre la coqueluche, dans sa formule indiquée chez l’adulte, est combiné au vaccin diphtérie, tétanos et poliomyélite. Ce vaccin tétravalent dTcaPolio (Repevax, Boostrix Tetra) est recommandé systématiquement après 25 ans.

En cas de projet parental et avant la grossesse, la conduite à tenir vis -à-vis de la vaccination de la mère est la suivante :

- les femmes NON antérieurement vaccinées contre la coqueluche recevront une dose dTca Polio

- les femmes de moins de 25 ans vaccinées depuis plus de 5 ans recevront une dose de dTcaPolio

- les femmes de plus de 25 ans vaccinées depuis plus de 10 ans recevront une dose de dTcaPolio

 

STRATEGIE du COCOONING

Vise à protéger les nourrissons de moins de 6 mois des coqueluches graves.

Ces nourrissons sont habituellement contaminés par une personne de l’entourage proche.

Il est donc vivement conseillé de vacciner :

- adultes ayant un projet parental

- au cours de la grossesse : la fratrie, le père, les personnes susceptibles d’être en contact étroit et durable avec le nourrisson au cours de ses six premiers mois de vie (nourrice, baby sitter, grands parents)

- après l’accouchement : la mère, idéalement avant la sortie de la maternité, même si elle allaite.

 

 

Vaccination contre la varicelle

Les conséquences d’une varicelle au cours de la grossesse dépendent du stade de la gestation : malformations congénitales ( infection dans les quatre premiers mois), varicelle grave à la naissance (infection autour de l’accouchement).

 RECOMMANDATIONS

La vaccination contre la varicelle est recommandée chez la femme en âge de procréer, notamment celles ayant un projet de grossesse, qui ne se souvient pas avoir eu la varicelle.

Il est possible de réaliser une sérologie avant vaccination pour confirmer l’indication.

En l’absence d’immunité, 2 doses de vaccins espacées de 4 à 8 semaines (Varivax) ou de 6 à 10 semaines (Varilrix) seront pratiquées.

Aucun rappel ne sera nécessaire.

Toute grossesse doit être évitée dans le mois suivant la vaccination.

La mise à jour des autres vaccinations conformément au calendrier vaccinal est également

 recommandée.

 

Les vaccinations recommandées pendant la grossesse

 

Vaccination contre la grippe saisonnière

La grippe saisonnière peut entrainer des complications respiratoires graves pouvant conduire à l’hospitalisation, surtout pendant les 2 et 3e trimestres de la grossesse et le premier mois qui suit l’accouchement. La fièvre peut être à l’occasion d’un accouchement prématuré. Enfin, une femme enceinte vaccinée protègera son bébé pendant ses premiers mois de vie grâce aux anticorps transmis.

 RECOMMANDATIONS

Il est recommandé de vacciner toutes les femmes enceintes, quel que soit le stade de la grossesse, au moment de la période de vaccination antigrippale.

Ce vaccin est complètement pris en charge par l’assurance maladie chez les femmes enceintes.

 

Cas des femmes enceintes amenées à voyager ou à séjourner dans des zones qui les exposeraient à des risques spécifiques

- vaccins pouvant être réalisés sans danger : hépatite A et B, dTP, vaccins contre les infections à méningocoques.

- vaccin contre la fièvre jaune : SE RAPPROCHER d’un centre agréé fièvre jaune.

- vaccin contre la rage : Uniquement réalisé dans un cadre curatif, en cas de contact suspect, et dans un centre agréé.

 

Les vaccinations recommandées après l’accouchement

Si cela n’a pas été fait avant la grossesse, il est recommandé de mettre à jour l’ensemble des vaccinations, notamment celles contre la coqueluche et la rubéole, en post partum immédiat, même si la femme allaite.

PENDANT l’ALLAITEMENT :

L’allaitement n’est pas une contre- indication à la vaccination à l’exception de la vaccination contre la fièvre jaune. L’allaitement doit être interrompu pendant deux semaines si la femme doit être vaccinée contre la fièvre jaune.

 

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales