Tél : 04 42 18 54 64

Coeliochirurgie

Il s'agit d'un mode opératoire par lequel, par l'intermédiaire de petites incisions cutanées et à l'aide d'une caméra, on réalise des interventions parfois importantes sans avoir recours aux anciennes grandes cicatrices. Le gain esthétique est donc majeur mais surtout il y a une amélioration du confort post opératoire avec moins de douleurs, une réalimentation très précoce et une autonomie accélérée. L'hospitalisation est donc le plus souvent très brève et la reprise d'activités plus rapide(ambulatoire, RAAC).

La coelioscopie a pris aujourd’hui une place majeure de notre activité. Ainsi dans nos pratiques la grande majorité des opérations pour descente d’organes (prolapsus), hystérectomie, endométriose, ablation de fibromes, chirurgie de cancers de l’utérus sont réalisées par coelioscopie.

Quelles interventions peut-on effectuer par coelioscopie ?

Toutes les interventions ne peuvent pas être effectuées par coelioscopie. Mais cela dépend aussi de l'expérience de chaque chirurgien. Aujourd'hui on peut réaliser pratiquement toutes les opérations abdominales par coelioscopie que ce soit les urgences (kystes de l’ovaire, grossesse extra-utérine) ou les interventions programmées (bilan d’infécondité, hystérectomies, cure de prolapsus, chirurgie des fibromes, chirurgie de l’endométriose, chirurgie des cancers de l’utérus). Cette liste n'est pas exhaustive et la coelioscopie est largement utilisée pour d’autres opérations par les chirurgiens digestifs et urologues (chirurgie colorectale, chirurgie des voies biliaire, chirurgie des hernies, chirurgie de l’obésité…).

Existe t-il des contre-indications à la coelioscopie ?

Dans de rares cas, une insuffisance cardiaque sévère par exemple, certaines maladies pulmonaires ou cérébrales, il peut être préférable de vous opérer par chirurgie traditionnelle.

Peut-on être opéré par coelioscopie et sous anesthésie locale ?

Non, une anesthésie générale s'impose.

Voit-on aussi bien en coelioscopie que dans un ventre est ouvert totalement ?

On voit … ..mieux ! Et l'on découvre même certains détails mal visibles à l'oeil nu et sans camera. Les détails sont magnifiés. L'image est grossie par un effet loupe.

Une patiente déjà opérée en chirurgie traditionnelle, donc ayant des cicatrices su le ventre, est elle opérable par cette méthode ?

Oui le plus souvent mais la réponse est à nuancer car elle dépend du type d’intervention que la patiente a eu auparavant mais aussi de l’expérience de l’opérateur. Dans certains cas la coelioscopie peut aussi comporter des risques et l’opérateur est contraint à « ouvrir » ce qui n'est pas une faute mais ressemble plutôt à de la sagesse.

La chirurgie robo-assistée n'est-elle pas préférable à la coeslioscopie ?

Pour certaines opérations complexes en gynécologie la l’assistance robotisée, par la précision qu’elle apporte peut être supérieure à la coelioscoppie mais pour la majorité des actes en gynécologie le robot n’a démontré aucun bénéfice par rapport à la coelioscopie.

On dit parfois que les patients souffrent souvent des épaules les premières heures après l'opération. Qu'en est-il ?

Effectivement ce type de douleurs est souvent décrit. Cela est dû aux gaz insufflés pendant l'opération dans le ventre, qui en s'éliminant provoquent, par irritation du diaphragme, ces symptômes. Ce type de douleur n’apparaît pas chez toutes les patientes. Toutefois des calmants vous seront administrés dès votre entrée en salle de réveil.

Doit-on avoir une sonde urinaire après une coelioscopie ?

La sonde urinaire est posée quasiment systématiquement lors de l’anesthésie en début d’intervention. Elle permet d’opérer avec une vessie vide ce qui facilité le geste chirurgical. Elle est enlevée à la sortie de la salle de réveil dans la majorité des cas.

En parlant de salle de réveil quel parcours pour le patient après l'opération et avant sa remontée en chambre ?

Dès la fin de votre opération, l'anesthésiste vous réveillera très progressivement. Vous serez ensuite conduit en salle de réveil où vous passerez les premières heures sous surveillance médicale et infirmière rapprochée. Une fois bien réveillé, vous serez ramenée dans votre chambre. Le délai entre fin d'intervention et retour en chambre peut être de plusieurs heures et varier selon les patients. Il est aussi fonction de la qualité de votre réveil.

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales